Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le suicide, parlons en ...

Cet article a pour but de vous apporter des réponses et des solutions à un sujet délicat: le suicide

 

 

entraide.jpg.gif

 

 

Le Suicide, Parlons en.

 

Le suicide est rarement lié à une cause unique mais plutôt révélateur d'un mal-être global

 

En France:

- Plus de 10 000 décès par an et 400 tentatives par jour

- Première cause de mortalité chez les jeunes adultes, avant les accidents de la route et 3 ème cause pour l'ensemble de la population

- 3 fois plus de suicides chez les hommes, mais beaucoup plus de tentatives chez les femmes

- Les moyens les plus utilisés sont pour les hommes, la pendaison, puis les armes à feu. Pour les femmes, les médicaments et la pendaison

 

 

 

Au delà des chiffres, cette situation de mal-être et du passage à l'acte, peut être détecté par les proches:

 

suicides2.jpg

 

Les signes avant-coureurs:

 

Un contexte de vulnérabilité:

- Maladie, Alcool, dépression, traumatisme, deuil, séparation, conflits, problèmes conjugaux

 

Des changements de comportements inhabituels et incompréhensibles:

Nervosité, colère, pleurs, fatigue, douleurs, tristesse.

 

Attention: La décision de passer à l'acte peut soulager et entraîner une amélioration trompeuse

 

Un laisser- aller général:

Problèmes d'hygiène, d'alimentation, du sommeil, perte d'intérêt et d'activité

 

Des idées ou comportements ambigus:

Paroles suicidaires: "Je n'en peux plus, je veux mourir", Messages ambigus: "Bientôt vous serez débarrassés de moi", Dons d'objets très important, mise en ordre des affaires personnelles, rédaction d'un testament

 

Des difficultés professionnelles:

Baisse d'activité, difficultés à prendre des décisions, à se concentrer, conflits ou retrait important, tenue négligée, retards fréquents, échec, mise en cause, sanctions.

 

ATTENTION:

Ces signes ne doivent pas être interprétés isolément. Si on est inquiet, pour soi-même ou un proche, il faut en parler à une personne de confiance ou un spécialiste.

 

 

 

Les principaux facteurs de risque:

- Abus d'alcool

- Accès à une arme à feu, à des médicaments

- Dépression, antécédents suicidaires personnels ou familiaux

- Idées suicidaires précises

 

 

suicide.jpg

 

 

Les idées fausses:

 

Aborder la question du suicide avec quelqu'un de suicidaire est dangereux: FAUX !

- Il faut au contraire oser en parler car c'est reconnaître sa souffrance et lui proposer une aide pour trouver une autre solution que celle du suicide.

 

 

 

Ceux qui en parlent ne passent jamais à l'acte: FAUX !

- 8 personnes sur 10 expriment de façon directe ou indirecte leurs intentions avant l'acte

 

 

 

Les personnes qui tentent de se suicider le font juste pour attirer l'attention: FAUX !

- Tout acte doit être pris au sérieux: il n'y a pas toujours de lien direct entre la gravité du geste et l'intensité de la souffrance ressentie. Le risque de récidive est par ailleurs important.

 

 

 

Le taux de suicide est plus important chez les jeunes parce qu'ils sont plus fragiles: FAUX !

- Les tentatives de suicide sont plus fréquentes chez les jeunes mais elles sont plus souvent mortelles chez les personnes plus agées (il y a proportionnellement 2 fois plus de décès par suicide chez les plus de 25 ans que chez les moins de 25 ans)

 

 

 

Si la personne a vraiment décidé de se suicider, on ne peut rien faire: FAUX !

- La plupart des personnes qui passent à l'acte sont partagées entre le désir de mettre fin - par la mort - à une situation insupportable et le désir de vivre autrement. C'est cela qui rend une action préventive possible.

 

 

se_mains-1.jpg

 

Comment trouver une aide :

 

Pour soi-même ou un proche, il est important de ne pas rester seul.

 

Il faut oser en parler à quelqu'un de confiance:

- Un ami, un collègue ou un proche

- Un médecin

- Une assistante sociale (lien avec l'assistante sociale attachée pour la SEMITAN)

- Un spécialiste (médecin psychiatre ou psychologue)

- Un centre d'aide (centre médico-psychologique (St Jacques à Nantes), associations, ...)

 

 

se_accueil.gif

SUICIDE ECOUTE: 01 45 39 40 00

Lien sur leur site internet en cliquant ici

 

 

CROIX ROUGE ECOUTE: 0 800 858 858

 

 

SOS AMITIE: 02 40 04 04 04

Lien  internet en cliquant ici

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article