Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marc Bouet

Salaire : bien négocier son augmentation en 10 conseils

Quand négocier une augmentation de salaire?

1. Surtout pas en fin d'année. L'entretien de fin d'année est un moment inapproprié pour parler de primes ou de salaires. Afin de ne pas subir l'arbitrage du supérieur, il est préférable de ne pas négocier en même temps que tout le monde.

2. Entamer une négociation en ayant le rapport de force en votre faveur, vous laisse plus de marge de manœuvre. Ainsi, lorsque vous terminez une mission avec succès ou que vous vous apprêtez à lancer un important projet pour l'entreprise, vous disposez assurément d'une fenêtre de négociation.

3. Une négociation gagnante passe aussi par l'humeur du manager. Avec un interlocuteur bien disposé (de bonne humeur), la discussion est toujours plus aisée.

Pourquoi négocier un salaire?

4. Négocier son salaire, doit avant tout être légitime. Plus de responsabilités, mutation ou incompatibilité du salaire à la fonction, sont entre autres les raisons qui doivent motiver la démarche pour négocier une augmentation.

5. Évitez les arguments liés à votre vie privée du genre « naissance d’un enfant », « achat d’un nouvel appartement », etc. Contentez-vous d’évoquer vos progrès professionnels ou les aspects influant directement votre contribution dans l’entreprise.

6. Vous ne pouvez prétendre à une augmentation en comparant votre salaire à celui de vos collègues. C’est une bévue à ne pas commettre : vous risquerez de passer pour un pleurnichard et votre supérieur peut justifier un éventuel refus par l’écart de productivité par exemple.

Comment négocier une augmentation?

7. Négocier un salaire est un dialogue qu’il faut entretenir entre adultes et non pour faire prévaloir la loi du plus fort. Toutefois, ne sautez pas votre n+1, elle est la seule personne qui aura un impact certain sur votre négociation.

8. Pensez à négocier sur la base de preuves écrites. Sans exiger une signature de son employeur, il serait plus rusé d’envoyer soi-même un mail de remerciement qui fait mention du montant, dans l’espoir d’une réponse confirmant la tenue de l’entretien. Hypocrite? Oui, mais c’est malin et c’est efficace.

9. Une négociation gagnante doit être fondée sur des chiffres réels. Enquêtez auprès de vos collègues ou homologues des entreprises concurrentes afin de vous situer par rapport au marché. Ainsi, votre demande prendra appui sur les informations liées à votre profil et à celles de la situation financière de votre entreprise.

10. Une bonne préparation de votre entretien devra permettre de prévoir une solution de rechange. Dos au mur, votre employeur peut approuver la légitimité de votre requête sans pour autant y céder, faute de marge de manœuvre. Pensez alors à négocier d’autres éléments de rémunérations du genre avantages en nature, primes de mission, etc.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article