Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marc Bouet

Après un décès, nous n'avons pas toujours les idées bien claire, mais attention, vous avez des droits.

Aide-mémoire des démarches

• Dans les 7 jours, de préférence

Avertir les établissements financiers pour le blocage des comptes du défunt.
Pour obtenir des capitaux-décès, il faut informer :


L'employeur du défunt. Il versera le solde de salaire et des indemnités.
Faire le point sur les éventuels contrats de prévoyance : ils peuvent verser un capital "frais d'obsèques" ou une rente.


Demander le déblocage anticipé des sommes accumulées, au titre de la participation, sur un PEE ou sur un Perco.

attention, pour récupérer ces sommes sans avoir à payer d'impôt sur le revenu sur les éventuelles plus-values réalisées, il faut en faire la demande dans les 6 mois qui suivent le décès.


La mutuelle ou la complémentaire santé : certaines d'entre elles versent un capital à la famille lors du décès d'un assuré.


La caisse primaire d'Assurance maladie : pour obtenir le capital décès si le défunt était salarié, chômeur indemnisé, en préretraite ou titulaire d'une pension d'invalidité.

Informer les organismes qui versaient des prestations au défunt (afin de ne pas recevoir des allocations indues, qu'il faudra ensuite rembourser)


Pôle Emploi si le défunt percevait une allocation de chômage ou de solidarité, une préretraite.


Les caisses de retraites de base et complémentaires si le défunt était retraité.


L'Aide sociale du département s'il bénéficiait de l'Apa ou d'une prestation du département, notamment pour financer l'hébergement en maison de retraite.


La caisse d'allocations familiales pour les titulaires, notamment, d'une aide au logement.


La caisse d'Assurance maladie pour ceux percevant des indemnités journalières, une pension d'invalidité…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article