Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Marc Bouet

L’absence de gilet jaune coûte 487 euros à la conductrice

Amélie, 23 ans, est en colère. Elle ne sait pas comment se sortir de cette situation incroyable.

Tout commence la nuit du 25 janvier 2014. Vers 0 h 15, des policiers lui donnent l’ordre de stopper son véhicule rue Charles-de-Foucauld, près du cinéma Gaumont à Amiens. Elle s’exécute. « Ils m’ont demandé mon permis de conduire, vérifié mon assurance, etc. », explique l’étudiante en droit. Puis, « ils m’ont demandé si j’avais mon gilet jaune. Je regarde dans la boîte à gant, partout, je ne trouve pas. Un des deux policiers me dit qu’il est peut-être dans le coffre. Je sors, et on vérifie, l’un d’eux éclairant le coffre avec sa torche ». Pas de trace de gilet jaune. La jeune femme est verbalisée pour cette absence, ainsi que celle du triangle de sécurité, à 90 euros d’amende.

L’amende arrive. Elle la conteste dans la mesure où elle s’est rendu compte entre-temps que le triangle était bien dans la voiture, rangé dans une place prévue à cet effet dans le coffre. La contestation est refusée, l’amende passe à 112 euros. Elle la règle.

Le 21 octobre, une nouvelle amende arrive dans sa boîte aux lettres : 375 euros. « Je ne savais pas ce que c’était ! ». Amélie se rend à l’hôtel des impôts pour en savoir plus. Et elle tombe des nues. L’infraction ? « Être sortie du véhicule immobilisé sur la chaussée par conducteur non revêtu de gilet conforme arrêt d’urgence ». En gros : être sorti sans gilet pour aller vérifier qu’elle n’avait pas son gilet dans le coffre ! Et l’amende est majorée…

L’étudiante est allée au commissariat pour essayer de régler ce problème, sans résultat. Elle a finalement confié son dossier à un avocat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article