Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marc Bouet

Les augmentations auxquelles vous n'échapperez pas le 1er janvier

Tradition oblige, ce début d'année n'échappe pas aux augmentations de taxes et tarifs. S'y ajoutent des nouveautés sur la retraite, la famille... Tour d'horizon.
En savoir plus sur http://votreargent.lexpress.fr/consommation/les-augmentations-auxquelles-vous-n-echapperez-pas-le-1er-janvier_1633496.html#1KYpTTJIOu9RBtXR.99

Diesel : plus cher

La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) devrait augmenter de 2 centimes par litre de gazole.

Energie : taxes relevées

- Le doublement de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) ­ de 1,41 euro à 2,93 euros par mégawattheure ­ impacte la facture, qui devrait augmenter de 1,8 %.

- La hausse de la contribution au service public de l'électricité (CSPE) devrait, cette année encore, être plafonnée à 3 euros par mégawattheure (+ 1,8 %).

Famille : dispositifs remaniés

- Pour les enfants nés ou adoptés à compter du 1er janvier, le congé parental devra être réparti entre les parents. Pour le premier enfant, il est doublé, passant de 6 à 12 mois, chacun des parents devant prendre 6 mois. Pour le deuxième enfant, le congé reste de trois ans et se répartira obligatoirement en deux ans pour l'un des parents et un an pour l'autre.

- L'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) sera versée le premier mois suivant la naissance et non plus dès la naissance.

- Le complément de libre choix d'activité (CLCA) est rebaptisé prestation partagée d'éducation de l'enfant (PréParE) et la prime de naissance sera payée à la naissance de l'enfant, et non plus au septième mois de grossesse.

- En cas de décès de la mère pendant le congé maternité, le père bénéficiera des indemnités dès lors qu'il cessera son activité professionnelle.

- L'allègement des cotisations sociales pour garde d'enfants est relevé à 1,50 euro par heure, dans la limite de 40 heures par semaine.

Fiche de paie : une phase de test

Des bulletins de paie simplifiés et clarifiés sont inaugurés dans les entreprises volontaires : les charges patronales n'apparaissent plus et les charges salariales sont regroupées selon le type de protection financée (famille, chômage...). Généralisation prévue en 2016.

Fourrière : + 370 %

Les tarifs de garde journalière passent, dans les grandes villes, de 6,18 à 29 euros pour les voitures et de 3 à 10 euros pour les cyclomoteurs. L'enlèvement du véhicule coûte aussi plus cher : 150 euros, au lieu de 116,56 euros (49 euros, contre 45,70 euros pour les deux-roues).

Redevance TV : 3 euros de plus

La contribution audiovisuelle devrait s'élever à 136 euros en métropole et à 86 euros outre-mer.

Timbre : hausse historique

Le timbre vert coûte 7 centimes de plus (0,68 euro), et le rouge (prioritaire), 10 centimes de plus (0,76 euro). Côté colis, la hausse est en moyenne de 1,2 %.

Comment vous prémunir contre la flambée du prix du timbre ? La réponse ici

Transports : + 2,9 % en moyenne pour les Franciliens

Pour le passe Navigo, la zone 1-2 subira une hausse plus forte (+ 4,3 %), ce qui portera le forfait à 70 euros, soit le futur coût du passe unique, prévu pour septembre 2015. Le ticket "t+" à l'unité augmente de 5,8 %, à 1,80 euro.

Capital décès : forfaitisé

Le capital versé par l'assurance maladie aux ayants droit d'un salarié décédé sera déterminé par décret (montant fixe en référence au Smic). Jusque-là, il était égal aux trois derniers salaires mensuels de l'assuré.

Retraites : nouvelles règles

La CSG sur les revenus de remplacement, notamment les pensions de retraite, est maintenant calculée sur le revenu fiscal de référence, et non plus sur le montant de l'impôt. Le taux pour les retraités dont le revenu annuel est supérieur à 13 900 euros sera de 6,6 % (3,8 % au-dessous).

Autre nouveauté : le compte personnel de prévention de la pénibilité entre en application. Il permet à certains salariés de partir plus tôt à la retraite : dix points accumulés donnent droit à un trimestre de retraite, dans la limite de huit trimestres. Au 1er janvier 2015, seuls quatre facteurs de pénibilité sont retenus : le travail de nuit, à la chaîne, en 3 x 8 et en milieu hyperbare (où la pression est supérieure à la pression atmosphérique).

Par ailleurs, pour faire valoir ses droits à un régime en cas de multiactivité, il faut liquider simultanément toutes ses pensions. En outre, la reprise d'activité ne permet plus d'ouvrir des droits et, pour accéder au cumul emploi-retraite, il faut avoir l'âge d'obtention automatique du taux plein ou avoir liquidé sa retraite à taux plein. Toutes les cotisations augmentent (+ 0,1 point pour les salariés du privé, par exemple, sur les cotisations Agirc-Arrco) et le mode de calcul change pour les professions libérales. Pour la première tranche, le taux de cotisation est appliqué sur 100 % du plafond de la Sécurité sociale (85 % auparavant), soit 8,23 % sur la part du revenu inférieure à 38 040 euros. Pour la seconde tranche, le taux est dû dès le premier euro pour l'ensemble des revenus n'excédant pas cinq fois le plafond de la Sécu, soit 190 200 euros.

Smic : revalorisation a minima

Seul le mécanisme légal d'indexation sera appliqué, sans coup de pouce additionnel, soit +0,8% Les salariés payés au Smic verront néanmoins leur salaire net augmenter du fait de l'allégement des cotisations sociales, déjà acté pour les salariés du privé rémunérés entre 1 et 1,3 fois le Smic. Soit environ + 4 % sur l'année.

Soldes : deux fois par an

Les soldes flottants sont supprimés et les soldes nationaux allongés d'une semaine chacun. Hors dérogations, les dates pour 2015 sont : du 7 janvier au 17 février inclus et du 24 juin au 4 août.

Tabac : statu quo

Il n'y aura pas de hausse du prix du paquet de cigarettes, un amendement au projet de loi rectificatif pour 2014 annulant la revalorisation prévue (30 centimes). Mais l'interdiction d'acheter du tabac en ligne sur des sites étrangers devrait entrer en vigueur.

Autoentrepreneur : aménagé

Un régime fiscal unique pour l'entreprise individuelle est créé, regroupant celui de l'autoentrepreneur (microsocial), celui de la microentreprise (microfiscal) et celui du réel. La loi impose un stage de formation obligatoire aux artisans avant installation, ainsi que l'inscription au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers. Tous les autoentrepreneurs sont dorénavant assujettis à la contribution foncière des entreprises, sauf la première année.

Formation : un nouveau compte transférable

Le DIF, ou droit individuel à la formation, tire sa révérence au profit du CPF, ou compte personnel de formation. Ce dernier suivra le salarié tout au long de sa carrière et sera crédité de dix à vingt heures par an, dans la limite de 150 heures. Les heures de DIF non soldées avant la fin 2014 seront utilisables dans le cadre du CPF pendant six ans.

Commenter cet article