Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Marc Bouet

Musées et monuments : peut-on prendre des photos ?

La diffusion récente par la ministre de la Culture et de la Communication sur ses comptes Instagram et Twitter, de deux photographies réalisées lors du vernissage de l’exposition consacrée à Pierre Bonnard par le musée d’Orsay, a conduit le musée à lever son interdiction de photographier les tableaux. La direction du musée d’Orsay se conforme ainsi aux recommandations du ministère en matière de photographies dans les musées et monuments nationaux.

En 2012, le ministère de la Culture et de la Communication a publié une « charte synthétique de l’usage de la photographie dans un établissement patrimonial ». Cette charte est issue d’une réflexion menée conjointement par le ministère, les musées et les monuments nationaux et différentes associations représentant les publics afin de concilier les pratiques photographiques des publics, les règles de civilité dans l’espace public et la sécurité des œuvres.

En effet, la pratique photographique contribue à l’éducation du regard et l’interdiction de photographier est, notamment avec le développement des technologies numériques, mal comprise du public et source de conflits entre les équipes d’accueil et de surveillance et les visiteurs. Aussi, il est apparu nécessaire, dans ce contexte, de définir et de promouvoir de bonnes pratiques photographiques dans les établissements culturels.

Cette charte s’articule autour de cinq préconisations :

  • désactiver son flash dès l’entrée dans l’établissement et ranger les accessoires (par exemple, les bras télescopiques) de ses appareils mobiles afin de ne pas gêner les autres visiteurs,
  • veiller à ne pas porter atteinte à l’intégrité des œuvres lorsqu’on filme ou photographie,
  • partager et diffuser ses photos et ses vidéos sur internet et les réseaux sociaux dans le cadre de la législation en vigueur,
  • éviter de prendre une photographie d’un membre du personnel de l’établissement en tant que sujet principal identifiable sans son autorisation formelle,
  • demander une autorisation spécifique pour réaliser une prise de vue nécessitant un matériel supplémentaire.

Cette charte a vocation à s’appliquer dans les musées et monuments nationaux et peut également être reprise ou inspirer d’autres établissements culturels.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article