Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Logistiques Magazine

ID Logistics a enregistré une croissance record en 2013

735,1 millions d’euros. Tel est le chiffre d’affaires réalisé par ID Logistics en 2013. Cette année encore, le logisticien renouvelle sa performance de croissance à deux chiffres. Avec une progression de 31,4 %, il fait même 10 points de mieux que l’année dernière (+ 21,1 %). Cette progression record s’explique par le rachat en juillet 2013 de CEPL, qui apporte à ID Logistics 180 millions d’euros de volume d’activité en année pleine.

L'international demeure un moteur de croissance

Avec 317,5 millions d’euros, l’international, qui représente désormais 43 % du chiffre d’affaires du groupe, demeure également un puissant moteur de croissance (+ 34,8 %) pour le logisticien. Parmi les nouveaux dossiers marquants dans les pays émergents, on peut citer l’extension au Brésil du contrat avec Privalia, groupe espagnol de ventes événementielles en ligne, la qualification pour une nouvelle plate-forme en Russie pour le groupe MVideo et l’ouverture d’une plate-forme pour le groupe Auchan en Pologne.

Nouveaux contrats en France

En France, le chiffre d’affaires s’établit à 417,6 millions d’euros, en progression de 8,8 % par rapport à l’année 2012, à données comparables. Sur le dernier trimestre 2013, ID Logistics a signé avecCarrefour pour son futur entrepôt régional aux Arcs (Var), avec le groupe Suntory (Orangina-Schweppes, Européenne d’embouteillage) pour l’exploitation de sa plate-forme de Chessy (Loiret) et avec les enseignes Cedeo et Brossette (Groupe point P)pour l’exploitation de deux plates-formes à Derval (Ille-et-Vilaine) et à Satolas (Rhône).

Croissance externe envisageable

Par ailleurs, le renouvellement des contrats au 1er janvier 2014 avec plusieurs grandes marques de parfumerie et de cosmétique du groupe LVMH (Guerlain, Parfums Givenchy, Kenzo Parfums et Fendi) pour une durée de 5 ans, laisse présager de perspectives positives pour 2014. "La croissance organique reste à la base de notre développement. Cependant, nous devons rester en veille face à des opportunités qui peuvent se présenter", confiait Mr Eric Hémard, en décembre 2013 à logistiques Magazines.En clair, le dirigeant n’exclut en rien une opération de croissance externe dans le secteur de la logistique contractuelle, dans des pays comme la France, le Brésil, la Pologne et l’Espagne, où son entreprise a acquis une certaine maturité. Quoi qu'il en soit, 2014 marquera la fin de l’intégration opérationnelle des sites CEPL et la préparation du démarrage opérationnel des activités sur l’ancien site PSA d’Aulnay, prévu au premier semestre 2015.

Extrait de Logistiques Magazine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article